vendredi 19 octobre 2012

La Fierté du Porc Français

Après le Petit Journal d'hier qui proposait  un excellent reportage sur le déplacement de Hollande en  République Démocratique du Congo, le numéro de ce soir mérite un post sur ce blog puisqu'il y est question de publicité mensongère (6ème minute).

Comme par hasard, il s'agit encore une fois de l'industrie de la viande, proprement appelée la "filière porcine". En France, 25 millions par an de bêtes tuées.

Mais comment faire autre chose que de la publicité mensongère quand on doit gérer l'image d'un système d'abattage de masse ? Quand la vérité, c'est l'horreur *, il est d'autant plus important de la cacher, et la publicité le fait si facilement ! Voilà donc la réponse adéquate, fournie par l'agence Publicis Active, pour la viande de Porc Française, qui présente, tout simplement, des "éleveurs" heureux d'être fiers (ou le contraire) :



Notez le cochon propre, souriant, et quasi sautillant ! Le parcours du regard se termine sur ce sourire fier d'être heureux d'être un porc... On n'est pas loin de la starisation du Fox Terrier sur le pont des Arts dans ce chef d'oeuvre de Doisneau (cf.  l'analyse de JM Floch, Les Formes de l'empreinte) :



Sauf, comme le révèle Yann Barthes, que ces prétendus "éleveurs heureux" sont en réalité des acteurs...
Prénom, profession, "engagement", c'est une fausse fiche d'identité qui est dressée.

Je suis toujours à la recherche de juristes qui pourraient suggérer une réponse appropriée à ces différents types de publicité mensongère, dont la puissance manipulatoire dans l'imaginaire collectif est totalement hors de contrôle pour l'instant...

Dans ce cas précis, il vaudra mieux compter sur le droit européen !


* Sans parler de la castration et l'abattage, la norme d'espace minimum par animal pesant de 50 à 85 kg, soit notre équivalent, est de 0,55 mètres carrés, c'est-à-dire un rectangle de moins de 30cm sur 20cm - ou plutôt, c'est la norme qui doit être mise en place d'ici 2013...